La filière laitière bovine

Avec 269 900 vaches laitières soit 6.1 % du cheptel laitier national, Rhône-Alpes est la quatrième région, derrière, toujours dans le même ordre, la Bretagne, les Pays de la Loire, la Basse Normandie. En PACA on compte seulement 7073 vaches (dont 5750 dans les Hautes-Alpes).

Au total plus de 6500 producteurs de lait sont actifs sur les deux régions (6 368 en Rhône-Alpes et 183 en PACA) et livrent respectivement 1 463 428 000 litres et 25 662 000 litres.

En PACA la collecte du département des Hautes-Alpes représente à elle seule 22 310 000 litres de lait. Viennent ensuite les Alpes-de-Haute-Provence et les Bouches-du-Rhône.

Pour Rhône-Alpes : avec 328 172 000 litres livrés aux laiteries la Loire est le premier département. Elle est suivie de l'Ain (316 millions de litres) et de la Haute-Savoie (234 millions de litres). Viennent ensuite le Rhône, l’Isère, la Savoie, l’Ardèche et la Drôme.

(Données l’économie laitière en chiffre 2013)

 

Le Contrat Régional d’Objectif de Filière (CROF) bovin lait 2015 - 2018

Documents à télécharger ici !

Un programme financé par la Région Rhône-Alpes

 

Dans le cadre de sa politique en faveur de l’agriculture et du développement rural, la Région encourage et accompagne les filières régionales de production agricole, depuis l'amont jusqu’à l'aval. Avec le Contrat Régional d'Objectifs de Filière (CROF), la Région aide les filières à anticiper les évolutions de leur environnement économique ou les enjeux de dimension nationale ou supranationale et à se doter collectivement de la capacité à innover.

Le CROF est pluriannuel et se compose d'un plan d'action réparti sur 4 années. Il permet de soutenir les orientations stratégiques de la filière, débattues notamment par les interprofessions, et de prendre en compte les spécificités régionales et locales.

Pour la filière laitière, le Centre Régional Interprofessionnel de l'Economie Laitière du Sud-Est (CRIEL Sud-Est) a apporté sa connaissance des opportunités et menaces et permis de définir les axes de travail. L’association Rhône-Alp’Élevage, en qualité de maître d’œuvre, coordonne la construction et la mise en œuvre du programme. Elle tient également un rôle d'animation technique, d'information et de centralisation des justificatifs, réalise l'orientation et la pré-instruction des dossiers, afin d'optimiser au mieux les moyens à disposition.

Un projet fédérateur, qui a rassemblé tous les acteurs de la filière : producteurs, OPA, laiteries, acteurs du bio, ODG, interprofession, … Garant d’une dynamique collective, il permet de faire émerger les projets, d’avoir une filière qui innove et saisi toutes les opportunités pour atténuer son différentiel de compétitivité.

  

Le CROF en quelques chiffres

 Les axes de travail

 AXE A : Maintenir ou accroître notre performance

- Accompagner les éleveurs dans leurs projets et leur permettre de faire des choix stratégiques pour leur avenir.

- Aider les éleveurs à optimiser leur outil de production en s’appropriant des méthodes novatrices, en utilisant les dernières technologies et avancées de la recherche.

- Améliorer la qualité : répondre à des enjeux sanitaires, à des cahiers des charges de plus en plus exigeants et à des contrôles réguliers et rigoureux.

- Rationaliser, optimiser la collecte pour en réduire les coûts.

 

AXE B : Tirer parti de notre diversité

- Expérimenter des solutions à nos problématiques de filière (déprise laitière, péri-urbain, gestion des ressources en zone intensive) sur des « territoires pilote ».

- Accompagner les filières sous signes de qualité.

- Partager les savoirs faire, décloisonner.

 

AXE C : En renforçant nos relations de partenariat

- Se donner de la visibilité, disposer d’informations fiables et actualisées sur la filière.

- Renforcer le dialogue entre producteurs et transformateurs.

- Être proche des consommateurs, premiers partenaires de la filière lait de vache.

- Partenariat avec la génération future d’éleveurs : transmettre nos valeurs et améliorer la vivabilité du métier.